Soutien aux professionnels

Le soutien aux professionnels est une des missions assurées par les cliniciens du Centre Eido. Pour cela, nous vous proposons d’intervenir sur votre lieu de pratique, ou bien de vous recevoir dans nos locaux, au centre Eido.
Ce soutien peut s’adresser aux professionnels des secteurs médico-sociaux, hospitaliers, scolaires, voire de la Justice.

La supervision, que les psychanalystes appellent « le contrôle », fut initiée dès 1907 par Freud et Max Eitingon, jeunes psychanalystes, qui se baladaient dans Vienne pour échanger autour de situations plus en moins complexes. D’ailleurs dans la formation actuelle des futurs analystes est présent ce temps du « contrôle ».

Dans les années 20, Michaël Balint, analyste juif d’origine hongroise, formé par Sandor Ferenczi, va développer des groupes de parole dans un premier temps pour des médecins généralistes, leur permettant à tour de rôle d’échanger sur un « cas ».  M. Balint, chassé de Budapest par la montée du nazisme, atterrit en Angleterre et rejoint en 1949 la Tavistock Clinic. D’ailleurs ce centre de soin de Londres fut réputé dans la prise en charge d’enfants et de leurs familles ayant subi des traumatismes de guerre, notamment sous la forme de groupes de parole développés par W. Bion. Quant à Balint, il va alors développer ces groupes de parole pour soignants, groupe que nous surnommons en France « Groupe Balint », proches en fait de « l’analyse des pratiques ». En effet, ces groupes encouragent un échange entre soignants sur une situation professionnelle amenée par un des participants.

Au centre Eido, nous avons le souhait de soutenir des professionnels parfois aux prises avec des situations difficiles, en situation de souffrance dans leur pratique au quotidien. Permettre une libre circulation de la pensée dans des systèmes parfois encombrés, marqués par la souffrance psychique, permet souvent de renouer avec un plaisir de penser à plusieurs, d’être plusieurs. Nous soutenons d’ailleurs ce que Balint disait à propos de la parole libre dans ces groupes : « notre droit non seulement à l’erreur mais aussi à la bêtise parfois ».

Nous proposons 3 types de soutien aux professionnels, que ce soit sur le lieu de l’institution ou bien sur notre centre :
– la supervision individuelle ou de groupe
– l’analyse des pratiques
– la régulation d’équipe